Peinture : les différentes aides

Vous envisagez de refaire la peinture intérieure de votre logement ou de ravaler votre façade ? Selon la nature des travaux, différents tarifs s'appliquent pour les devis peinture. Et vous pouvez bénéficier d’aides et de subventions. Focus sur ces différents financements.

La TVA à taux réduit

Parmi les financements, il est possible de bénéficier de la TVA à taux réduit de 5,5% pour votre peinture dans le cadre d'opérations de rénovation énergétique. Cette mesure fiscale avantageuse s’applique à tout ce qui est voué à l'amélioration, la transformation, l’aménagement ou l’entretien des logements achevés depuis plus de deux ans pour les résidences principales comme secondaires. Elle concerne la main d’œuvre et le matériel, si ce dernier est acheté par votre professionnel.

La peinture intérieure, considérée comme de l’embellissement, n’est pas soumise à la TVA réduite. Le ravalement de façade, en revanche, peut prétendre à un taux réduit de TVA à 10% dans la mesure où il a vocation à améliorer l’isolation thermique.

Les subventions de l’Anah

Concernant la peinture intérieure, vous pouvez prétendre à des financements auprès de l’Anah, l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat, mais uniquement si les opérations interviennent dans le cadre d’une réfection globale, ou s’il s’agit de traiter d’anciennes peintures au plomb. Cette aide s’applique également dans le cadre de la pose de revêtements de sols, à l’exception des sols souples, toujours dans le cadre d’une réfection globale ou d’une adaptation.

Pour bénéficier de ces financements, votre logement doit être achevé depuis au moins 15 ans, le chantier doit être pris en charge par un peintre professionnel et doivent s’élever au minimum à 1500 Euros.

Par ailleurs, les opérations de ravalement, d’étanchéité et d’isolation extérieure ainsi que ceux de ravalement et de traitement des façades ouvrent également droit à ce type de financements. L’aide peut atteindre 50% du montant des travaux. Pour en savoir plus, consultez notre article dédié aux différents financements du ravalement de façade.

Le crédit d’impôt à la transition énergétique

Le ravalement de façade n’est pas soumis à une réduction d’impôt, à moins qu’il ne soit accompagné d’une isolation thermique par l’extérieur. Dans ce cas, les opérations engagées entre le 1er septembre 2014 et le 31 décembre 2015 vous ouvrent droit au Crédit d’impôt à la Transition énergétique (En savoir plus). Il existe plusieurs conditions à respecter, parmi lesquelles l’obligation de faire appel à une entreprise certifiée RGE. La réduction accordée est de l’ordre de 30% du montant engagé.

L’éco-prêt à taux zéro

Depuis le 1er septembre 2014, il est possible d’obtenir un éco-prêt à taux zéro pour une rénovation de façade ou pour une modification des peintures consécutives à une ITE, et ce pour un montant maximal de 30 000 Euros.

A lire aussi

Quel tarif pour ma peinture extérieure ?
Le prix des travaux de peinture intérieure

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter